Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Avec Trois Centimes

Un blog avec mes astuces concernant le budget et ma façon de le vivre au quotidien

Habiller un bébé

Publié le 16 Janvier 2016 par Iscambe in astuce, budget

Quand je suis tombée enceinte, je me suis demandé comment il fallait s'organiser au niveau des vêtements. Un bébé, ça grandit vite, mais les poussées de croissance ne se prévoient pas. Comment faire pour avoir la quantité nécessaire de chaque taille, dans la bonne saison, sans y laisser un bras à chaque fois ? Et qu'est-ce qui est vraiment utile ?

Déterminer les vêtements utiles et ceux qui ne servent à rien
Quand on regarde les vêtements existant pour bébé, on se rend vite compte qu'il y a des catégories bien spécifiques dont il n'existe pas d'équivalent adulte. Genre, la combi-pilote pour ne citer que ça. Pour moi, c'est le summum de l'inutile. J'en ai acheté une, pas deux. Je ne dis pas que c'est un vêtement inutile pour tout le monde, mais dans notre vie quotidienne personnelle, cet achat s'est révélé bidon.
Pourquoi ? Parce que jusqu'à il y a encore très peu de temps, la Petite n'allait pas dans une poussette. Nous la portions en écharpe tout le temps, été comme hiver. Son tout premier hiver, elle était riquiqui, et lorsqu'elle n'était pas au chaud dans son écharpe contre nous, nous la mettions dans un manteau, avec un bonnet, tout simplement. Nous aurions pu la glisser dans la combi-pilote au lieu de la mettre dans un manteau, direz-vous, mais c'était pour de très courts trajets genre "maison-voiture-boutique" ou "maison-voiture-cabinet médical" et vice-versa. La combi s'avérait être trop couvrante et embêtante à mettre pour si peu. Si nous avions utilisé une poussette, nous aurions probablement rentabilisé la combi-pilote, puisque les trajets auraient été plus longs.
Il convient donc à chaque parent de réfléchir aux choix qu'il fera pour adapter le besoin en vêtements et pour choisir les bonnes catégories.

Acheter petit à petit
Un enfant, ça grandit vite. Et ce n'est pas facile de prévoir la taille qu'il mettra dans x temps ni pour combien de temps. Enceinte, je n'avais acheté que du 0 au 3 mois. Pas plus. J'avais trop peur de me tromper et de me retrouver avec du hors-saison immettable. J'avais acheté très peu de taille naissance, parce qu'on m'annonçait un gros bébé et que de toute façon, je partais du principe que même si je me retrouvais finalement avec une crevette, cela ne serait pas si gênant qu'elle porte une taille un peu trop grande. Je me disais aussi qu'elle grandirait bien assez vite pour remplir l'espace en trop ! Et je n'avais pas tort.
Toutes les marques ne taillent pas de la même façon non plus. Il ne faut pas hésiter à regarder les tailles en cm et pas seulement en âge pour être sûr de la taille qu'on choisit. Cela évite aussi de se retrouver avec des vêtements inadaptés que l'enfant portera peu et qu'il faudra remplacer plus tôt que prévu.
Les marques anglaises (et plus généralement étrangères) taillent grand. C'est ainsi que la Petite s'est avérée capable de rentrer dans du naissance de chez Marks&Spencer ou H&M mais pas dans celui de la Redoute. Et c'est pourquoi le 18 mois français commence à serrer alors que les bodys M&S 9-12 mois passent encore très bien...

Acheter les vêtements de la bonne saison, ou...
Mon rythme actuel d'achat est : lorsqu'une taille commence à sembler un peu juste mais qu'elle va encore, je me mets à chasser la taille suivante. J'ai acheté au printemps de l'an dernier du 12 mois parce que le 6 mois était juste et que les quelques vêtements en 9 mois qu'on m'avait offerts ou donnés étaient trop justes aussi. J'avais prévu que comme bébé grandissait très vite, le 12 mois serait juste aussi au milieu de l'été. J'avais donc acheté des vêtements légers en 18 mois. Raté ! Le 12 mois a été la première taille où la Petite est restée plus de deux mois ! L'automne avait bien commencé qu'elle y était encore. Je me suis retrouvée avec le 18 mois été sur les bras.
En soi, ce n'est pas bien grave. J'ai juste acheté des pulls, des collants, des gilets et des chaussettes à mettre par-dessus les petits débardeurs et sous les robes légères. Et cela m'a donné une idée : acheter des basiques qui vont aussi bien en été qu'en hiver.
Les bodys existent en manches longues ou courtes. Si on se trompe pour la saison, on a les boules. J'ai décidé de faire à peu près moitié-moitié, avec une préférence pour les manches courtes. C'est plus facile de rajouter des couches de vêtements que d'en enlever. Pour les pyjamas, j'achète des pyjamas en coton léger. En plein hiver, j'en achète un ou deux en velours pour les nuits vraiment froides, bien que bébé ne soit pas du tout frileuse et qu'il fasse bien chaud dans sa chambre. Globalement, j'ai tendance à acheter du léger/manches courtes pour faire ma base et j'adapte selon la météo qui se dessine pour terminer la garde-robe. Un ou deux sweats, un ou deux gilets, trois paires de collants et autant de chaussettes, et c'est bon ! Même avec un petit short ou une robe légère, elle n'a pas froid.

Préférer l'occasion
Je trouve qu'il n'est pas nécessaire d'acheter forcément du neuf. Il s'agit de bon sens. Lorsqu'on n'a pas un budget énorme, il ne sert à rien de claquer des sommes folles dans la garde-robe d'un bébé, par définition éphémère. Il y a de très jolies pièces à chiner en dépôt-vente, lors des brocantes, sur Internet, chez les amis ou autres...
Si vraiment il y a certains vêtements pour lesquels on préfère investir, il ne faut pas hésiter à se les faire offrir, et à attendre les ventes privées ou les soldes. On peut aussi se rendre dans des boutiques de déstockage. Dans ce cas-là, le maître-mot est : comparer !
Personnellement, j'ai mes petites marques préférées, comme Marks&Spencer pour les pyjamas et les bodys. Pourquoi ? Je trouve les designs très mignons et pas forcément genrés (mon cheval de bataille concernant ma fille !), la qualité vraiment impeccable et le prix correct. Notamment parce que ma fille les porte beaucoup et longtemps (cf l'exemple des bodys 9-12 mois achetés au printemps dernier qu'elle porte encore !). C'est mon petit plaisir de faire les achats pour elle et d'acheter ça neuf. Pour le reste, je n'ai aucun scrupule à acheter d'occasion, notamment parce que j'ai sur Facebook un réseau de troc et de vente de vêtements pour enfant très intéressant. Je ferai d'ailleurs bientôt un article sur mes achats pour le 2 ans de la Petite via ce mode de transaction.

Etablir la juste quantité
Quand on devient parent, c'est très compliqué de savoir quelle quantité de vêtements acheter. Surtout qu'on ne sait pas sur quel modèle de bébé on va tomber. RGO ? Exploseur de couche ? Morveux ? Tout à la fois ?
Personnellement, j'ai préféré voir l'avenir avec un oeil optimiste et miser sur un bébé parfait. J'ai donc procédé à mes achats sous cet angle de vue. Grand bien m'a pris, la Petite a été exemplaire !
Je suis partie du principe que si bébé ne vomissait pas et n'avait pas la couche qui déborde, elle n'avait besoin que d'un body et d'un ou deux pyjamas par jour. Oui, parce que jusqu'à la taille 3 mois, je n'avais acheté que des pyjamas donc un la journée et un la nuit. Je trouvais ça autrement plus simple pour habiller et changer un bébé que j'avais peur de casser tout en la gardant bien au chaud. Pour une semaine, j'avais donc prévu environ 9 pyjamas et 7 bodys par taille, agrémentés de pièces "à accident" donc j'avais rajouté 2 pyjamas et 2 bodys au cas où j'avais une panne de motivation à la lessive mais quand même besoin de lui mettre quelque chose sur le dos. Elle a tout porté, et plus d'une fois ! J'ai trouvé que c'était un bon compromis.
Par contre, si on tire la carte d'un bébé RGO ou souvent malade ou les deux, ces chiffres seront clairement insuffisants. Mais ça, on ne peut pas le savoir à l'avance, et je pense qu'il vaut mieux partir sur une base normale et ajuster après.
Et je n'ai pas honte d'avouer que souvent, et encore maintenant, bébé remet parfois deux ou trois jours de suite un vêtement qu'elle n'a pas sali, comme les chaussettes ou les leggings par exemple.
A partir de la taille 3 mois mais surtout 6 mois, j'ai intégré les vêtements mignons comme des tshirts, des pulls, des robes, des jupes, etc, pour remplacer le pyjama de jour. Là aussi, j'ai essayé d'avoir une base juste : un pantalon ou jean, une ou deux jupes et autant de robes (et donc si nécessaire selon le saison : les collants qui vont avec), cinq ou six tshirts, deux pulls et gilets, deux ou trois leggings.
Quand le bébé commence à ramper/marcher à quatre pattes/se rouler partout/piocher dans son assiette, on peut augmenter un peu les quantités de chaque vêtement parce qu'ils se salissent beaucoup plus vite. Bébé se transforme en balai Swiffer !

Faire attention aux couleurs et aux motifs
Lorsqu'on achète des vêtements pour bébé ou qu'on nous en offre, il faut faire attention aux couleurs. Bébé ne doit pas être ridicule non plus. Rares sont les vêtements neutres qu'on peut coordonner avec le reste. Personnellement, c'est vers eux que je tends au maximum, en piochant aussi bien au rayon fille que garçon.
En choisissant des motifs et des couleurs qui se marient bien et facilement entre eux, on est moins tenté d'acheter en quantité histoire d'accorder. Si on a réussi à avoir une garde-robe plutôt orientée bleu, et qu'on nous offre un vêtement orange et vert qu'on aime bien, on peut être tenté d'acheter le reste de la tenue qui pourrait faire bien avec. Mais ce serait dommage, parce que ça n'irait pas avec tout le reste. Il vaut mieux donc orienter si possible les cadeaux vers les couleurs ou les motifs qui nous plaisent et qu'on a déjà en partie, pour rester cohérent et suivre le budget !

Acheter des vêtements à son bébé n'est pas forcément le casse-tête que cela semble être au début, mais il faut un peu d'organisation et de bon sens, tout bêtement !

Commenter cet article

lmdb 18/04/2016 02:08

Merci pour cet article sur les vêtements de bébé